Pré St-Valentin

Ce n’est pas pour de petites attentions
Que le coeur compose des chansons.
Il n’y a pas que l’amour et la passion
Pour faire de grandes compositions.
Les petites fièvres mènent à la révolution
Et cette chaleur porte mon corps à l’ébullition;
Me pousse aux pires réactions.
Sans même offrir d’opposition,
Je me sens abandonner ma nation.
Loin d’aimer ce qui relève de la fiction;
Je reste neutre devant leurs réalisations
Qui ne nourrissent que la friction
Sans jamais attaquer le problème de front.
Je suis loin d’avoir quelconques prétentions
Je mène peut-être un combat, point de mission.
J’aperçois la paix à l’horizon;
J’y concentre toutes mes actions.

 

 

Val Vandale!

Juste pour vous dire,

Que je ne veux pas nuire,

Mais faudra faire attention,

Pour ne pas ralentir mes actions.

Que ce soit tricoter,

Ou bien encore jardiner,

Chez moi ce n’est jamais suffisant,

J’ai l’urgence du plus grand.

À coup de courges ou de mailles

J’expose toutes les failles

De notre système bien-aimé.

Je ne peux plus les regarder,

Jouer au jeu du pouvoir

Et nous maintenir dans le noir.

À partir de maintenant

Nos choix sont grands.

Agir c’est voter,

Voter, c’est encore rêver.