M’essayer

Aujourd’hui j’ai fait ce à quoi je pense depuis un bon moment.  Comme quoi ce qui est mûri plus longtemps prend souvent un meilleur goût, j’ai vraiment aimé le feeling.

Après avoir profité pleinement du confort de la maison, vécu à fond mon nouveau rôle de maman professionnelle de 2 petites soeurs rapprochées en age ( 2ans, 6mois et 1an), usées toutes les excuses possibles pour retardé mon envol prochain hors de mon propre nid, je m’essaye enfin à quelques activités bien à moi.  J’ai beaucoup sous-estimé la difficulté que j’aurais à me relancer dans ma propre vie.  J’ai beau me tenir occupée lors des siestes et lorsqu’elles développent leur autonomie en jouant sans moi; j’ai beau avancer mon ménage et mes 900 passe-temps, je ne suis pas la fille épanouie que je vois dans mes rêves! Donc aujourd’hui je m’en suis rapprochée.

J’ai vandalisé le bien public, j’ai manifesté pacifiquement, j’ai participé à un mouvement mondial, j’ai exprimé mon désaccord avec ce qui est établi.  Je l’ai fait sous les yeux surpris de mes filles, avec de petits papillons dans le ventre et j’ai aimé ça.

J’ai fait ce que l’on appel du <YarnBombing>.  La mère de se mouvement est l’européenne Magda Sayeg qui a eu l’idée d’un méTISSAGE du tricot et du graffiti.  Maintenant partout dans le monde, cette façon de se réappropriée l’espace souvent gris froid et peu inspirant m’inspire moi énormément!

Des photos à venir, prises en otage dans mon téléphone pour l’instant.